Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Boxe

«Une affaire personnelle» –Steven Butler

Publié | Mis à jour

Pour Steven Butler, le combat contre Brandon Cook dépasse le fait qu’il puisse ajouter une autre ceinture à son palmarès.

«C’est une affaire personnelle, a souligné celui qu’on surnomme "Bang Bang". La confrontation Québec-Ontario, c’est quelque chose que je prends à cœur et que je vais gagner.»

«Quand je vois Cook, je commence à sentir une petite haine et j’ai vraiment hâte que le combat commence.»

Avec deux cogneurs qui possèdent une fiche invaincue comme Cook et Butler, il serait surprenant qu’on assiste à un duel ­scientifique.

Prêt à tout

Par contre, le Montréalais est prêt pour tous les scénarios que l’Ontarien pourrait lui présenter.

«Je m’attends un peu à tout de sa part et je me suis préparé avec des partenaires qui ont utilisé des rythmes différents, a indiqué Butler. C’est un adversaire très respectable que je ne sous-estime pas.»

Ce sera possiblement la première fois qu’on verra un boxeur québécois aussi jeune que Butler (21 ans) faire les frais d’une finale au Centre Bell. La pression qui accompagne ce combat ne fait pas peur au protégé d’Eye of the Tiger Management. Bien au contraire.

«Je suis le type de gars qui carbure aux défis. Pour moi, la pression, c’est de l’essence dans mon réservoir», a affirmé le cogneur.

GYM a annoncé mercredi qu’Éric ­Martel-Bahoeli (11-6-1, 7 K.-O.) ­affrontera le Britanno-Colombien Adam Braidwood (6-1, 5 K.-O.) dans un combat de championnat de la World Boxing Union (WBU) des poids lourds, le 24 février, en demi-finale du duel entre Eleider Alvarez et Lucian Bute au Centre Vidéotron.