Crédit : Chantal Poirier / AGENCE QMI

Boxe

Bute-Heredia, sous le signe de la confiance

Bute-Heredia, sous le signe de la confiance

Bernard Barré

Publié 24 janvier
Mis à jour 24 janvier

Trois superbes performances lors de ses trois derniers combats ont convaincu Lucian Bute de continuer sa route avec Angel Heredia, préparateur physique.

L’épisode de contamination à l’ostarine détectée par la Commission athlétique de Washington aurait pu provoquer une scission, mais la conclusion de l’affaire a rassuré l’entourage de l’ex-champion.

La confiance étant un élément plus que majeur pour un athlète de haut niveau, il est bien évident, considérant l’enjeu, que Bute ne voulait d’aucune façon changer son équipe qui lui a donné pleine satisfaction.

Heredia a un taux de succès plus qu’intéressant dans son travail avec ses boxeurs, ce qui est un ajout à la prise de décision.

Blake Caparello, partenaire d’entraînement de choix

Il est de retour! Blake Caparello, avec sa belle fiche de 24 victoires 2 défaites (Sergey Kovalev, Andre Dirrell,) est présentement à Montréal. Grand ami du clan de Marc Ramsay, cet ancien top 10 mondial est d’une grande utilité pour la préparation d’Eleider Alvarez.

L’Australien gaucher n’a peut-être pas les habiletés d’un Bute, mais il est capable de brasser entre les câbles. Il est le seul à avoir fait visiter le plancher à Kovalev chez les professionnels.

L’objectif est sans aucun doute de dominer totalement Bute le 24 février au Centre Vidéotron de Québec et lui indiquer le chemin de la division de super moyens: «Retournes d’où tu viens», comme dirait l’autre.

Steven Butler pour une ceinture de plus

Steven «Bang Bang» Butler (18-0-1,15 K.-O.), déjà champion IBF nord-américain, voudra bien quitter le ring du Centre Bell samedi soir prochain avec la ceinture NABA nord-américaine. Sur papier, son adversaire ne peut pas être considéré comme favori. Le plus talentueux des deux, c’est Butler.

Toutefois, la prudence s’impose. L’invaincu Brandon Cook (17-0-0,10 K.-O.) est un teigneux de la pire espèce qui souhaite te brûler à petit feu. Sa victoire en début de carrière contre l’actuel champion IBF international des poids moyens, Francis Lafrenière, est une bonne indication de quel bois il se chauffe. À suivre...

Chronique de Bernard Barré, analyste de boxe pour TVA Sports