Boxe

Ramsay n’en veut pas à Jackson

Publié | Mis à jour

Le combat entre David Lemieux et Curtis Stevens mettra aussi en vedette la deuxième confrontation entre les entraîneurs Marc Ramsay et John David Jackson.

On se souvient que les deux hommes de coin ont déjà croisé le fer lors du premier affrontement entre Jean Pascal et Sergey Kovalev en 2015.

Lors de la semaine du combat, Jackson n’avait pas hésité à traiter le Québécois d’«entraîneur de second ordre».

Est-ce que Ramsay veut obtenir une revanche sur Jackson avec une victoire convaincante de son poulain sur celui de l’Américain ?

«Ça n’avait rien à voir avec la boxe, a souligné Ramsay. Je n’avais simplement pas aimé sa façon de faire les choses en s’adressant directement à mon boxeur comme c’est lui qui allait être dans le ring.

«Par contre, je ne lui en tiens pas rigueur. On s’est recroisé lors du combat de David à Las Vegas et ce fut cordial.»

Une rencontre Duva-Michel

La promotrice Kathy Duva a eu une journée assez chargée. En plus de la conférence de presse pour le combat Lemieux-Stevens, elle avait un rendez-vous important avec Yvon Michel.

Et la raison est simple. L’un de ses protégés, Sullivan Barrera, a jusqu’à demain pour accepter ou non l’invitation de l’IBF pour un duel éliminatoire chez les mi-lourds contre Artur Beterbiev.

«Nous sommes ouverts à toutes les propositions et on verra si Yvon et moi serons en mesure de nous entendre», a souligné Duva avec son sourire habituel.

Encore une fois, on a la possibilité de voir un combat qui est associé à un réseau de télé différent. Par contre, Beterbiev (PBC) et Barrera (HBO) pourraient obtenir la permission de se battre chez l’ennemi en raison de l’importance du duel.

L'affrontement pourrait avoir lieu le 4 mars au Barclays Center en demi-finale du duel d’unification entre Keith Thurman (27-0, 22 K.-O.) et Danny Garcia (33-0, 19 K.-O.).

Pendant ce temps, Camille Estephan a annoncé que la vente de billets pour le gala Butler-Cook de la semaine prochaine se déroule très bien.