Crédit : TVA Sports

Plein air

Une belle initiation de tir au fusil

Stéphane Gosselin

Publié | Mis à jour

À l’approche de la saison de chasse d’automne à la sauvagine, comme l’outarde, l’oie et le canard, s’offrir quelques séances de tir au pigeon d’argile n’est pas à négliger.

La pratique du tir aiguise notre instinct et réchauffe notre vision. Votre fusil est sûrement rangé depuis un petit bout de temps, il serait bon de le vérifier et de le faire travailler un peu avant l’ouverture de la chasse.

Il existe plusieurs associations de chasse et pêche au Québec qui offrent des parcours de tir au fusil. Si vous n’avez pas accès à ce genre de club de tir, il se vend dans les magasins de chasse et pêche des appareils pour lancer ce fameux disque d’argile orange.

Vous avez sûrement un ami ou un membre de la famille qui possède un coin de terre où vous pouvez installer ce petit appareil de lancer qui est habituellement compact et facile à transporter. Il y en a plusieurs modèles sur le marché, de la tige de lancer unique à l’appareil mécanique.

À la base, les prix varient selon les modèles, de 10 $ à 160 $, et plus cher pour les appareils électriques haut de gamme. Une boîte de pigeon coûte environ 17 $ pour 135 unités.

Le tir au pigeon est aussi une bonne approche afin d’initier les jeunes et moins jeunes à la pratique du tir. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait avec l’animateur du hockey à TVA Sports Louis Jean.

Pour l’occasion, nous sommes allés à la pourvoirie Kenauk Nature à Montebello, en Outaouais, qui possède un très beau parcours de tir au pigeon d’argile.

Louis, accompagné de son père, s’est très bien débrouillé, et je pense que l’expérience se répètera.

Bien sûr, il est impossible de passer une journée sans pêcher sur un des lacs du territoire. Nous avons pêché l’achigan à grande bouche en matinée. Un combo accessible à tous, pêche et pratique du tir au fusil.

Cette émission sera présentée en automne à Expédition Faune sur les deux chaines de TVA Sports et à la télévision sur demande. Plus d’information à venir sur le Facebook de l’émission et le site expeditionfaune.com.

Merci à :

Louis Jean et son papa
La pourvoirie Kenauk Nature
Célyne et Jean Sébastien