Boxe

Oscar Rivas: vite fait bien fait

Publié | Mis à jour

Mohamed Ali aurait été fier d’Oscar Rivas s’il avait été témoin de la prestation du Montréalais en sous-carte du combat entre Artur Beterbiev et Ezequiel Maderna, samedi.

Le protégé de GYM (19-0, 14 K.-O.) a imposé son rythme dès le départ pour enregistrer une victoire à sens unique contre Jeremy Bates (26-18-1, 22 K.-O.).

Le poids lourd a envoyé son adversaire à trois reprises au plancher pour obtenir un knock-out technique à 1 min 47 s du premier assaut. Encore une fois, la vitesse de Rivas a fait la différence.

Il a surtout été en mesure de placer rapidement son uppercut et Bates n’a pas été capable d’absorber les frappes du Montréalais d’origine colombienne.

«Je m’attendais à ce que ça dure plus longtemps et que Bates me donne plus de fil à retordre, a souligné Rivas quelques minutes après son affrontement. Ça me rassure que je n’aie pas été trop rouillé depuis mon duel de novembre.»

«J’ai eu une petite pensée pour Ali, qui a été l’une de mes idoles de la boxe avec Roy Jones fils.»

Un tremplin en juillet

Avec cette sortie rapide, le protégé de Marc Ramsay pourrait remonter sur le ring dès le mois prochain, fort possiblement aux États-Unis.

Pour le moment, on ne connaît pas l’identité de prochain opposant, mais il permettrait au Québécois d’adoption de faire le saut dans le top 15 d’une des quatre associations majeures.

Au cours des prochains jours, Rivas devrait se rendre dans l’État où se déroulerait le duel (Alabama ou Californie selon les informations obtenues) afin d’obtenir toutes les autorisations médicales nécessaires pour ne pas avoir d’ennuis comme la dernière fois.

«Ce sera un gros combat contre un adversaire de gros calibre, a indiqué Rivas. Je suis prêt pour ce défi et c’est ce que je souhaitais depuis un certain temps.»

Toutefois, son camp d’entraînement ne durera que quelques semaines pour un combat qui sera crucial pour la suite de sa carrière. Rivas n’est cependant pas inquiet par cet aspect.

Le protégé de Lucian Bute, Dario ¬Breddicean (9-0, 3 K.-O.), n’a eu aucune difficulté à signer une victoire par knock-out technique contre le Hongrois Balasz Horvath (25-18, 6 K.-O.).

Même s’il s’est fracturé une main au quatrième assaut, Vislan Dalkhaev a vaincu Javier Franco (25-18, 11 K.-O.) par décision unanime (78-73, 79-72 et 80-71).

L’Olympienne Ariane Fortin a reçu un beau coup de pouce alors qu’elle a reçu une somme de 5000 $ en commandite de la part de la Fondation de la Fédération québécoise de boxe amateur.