LHJMQ

«Un match pour passer à l’histoire» - Gilles Bouchard

Publié | Mis à jour

En septembre, 60 clubs s’étaient retrouvés sur la ligne de départ. Dimanche après-midi, les deux seules équipes encore actives à travers la Ligue canadienne de hockey se livreront bataille pour remporter la coupe Memorial MasterCard.

Un match qui opposera les champions de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), les Huskies de Rouyn-Noranda, aux monarques des séries éliminatoires de la Ligue junior de l’Ontario (OHL), les Knights de London. Difficile de prévoir derrière quelle équipe se rangeront les amateurs de hockey du coin.

Voyez celui-ci à TVA Sports à compter de 16h30. 

«Une certitude, ce sera le dernier match de la saison des Huskies. Ce sera le match pour passer à l’histoire», a proclamé l’entraineur en chef de la Meute, Gilles Bouchard, dont la concession célèbre son 20e anniversaire.

Malgré leur fiche immaculée de 3-0 durant la phase préliminaire du tournoi et un premier trio qui sème le vent et récolte la tempête en zone ennemie, les Knights semblent plus impressionner les observateurs que les membres formation abitibienne.

«Si nous disputons un gros match, je suis convaincu que nous pouvons les battre. Ils ont trois joueurs dangereux (Marner, Tkachuk et Dvorak). Nous devrons être disciplinés, intelligents et ne pas laisser tout le travail à Chase (Marchand, le gardien)», a plaidé le défenseur de 20 ans Allan Caron.

«Pour moi et pour quelques autres, il s’agira de notre dernier match en carrière (junior). Depuis le début de la saison, nous avons vécu un parcours incroyable, mais nous voulons finir en champions! Pour plusieurs joueurs, ce sera la seule occasion de remporter un championnat.»

L’attaquant Alexandre Fortin ne se promenait pas dans l’allée des complexés samedi.

«Certes, nous ne sommes pas favoris. Ça ne nous dérange pas, car nous sommes la meilleure équipe à ce tournoi. Nous sommes confiants de ramener la coupe Memorial à Rouyn-Noranda.»

Un banc raccourci

La commotion cérébrale subie vendredi par l’attaquant Mathieu Boucher obligera Bouchard à raccourcir son banc de quelques pieds.

«Nous avons employé tous nos gars depuis le début du tournoi, mais sans Boucher, on tournera avec 10 attaquants. À notre dernier match de l’année, on pressera le citron!», a imagé l’entraineur originaire de Normandin au Lac-Saint-Jean.

Bouchard prévoit une performance inspirée de Marchand, le récipiendaire du trophée Jacques-Plante dans la LHJMQ. « À l’image de l’équipe, il a eu des hauts et des bas durant le tournoi, mais Chase a bien performé vendredi. Il se retrouvera en finale confiant et avec un bon momentum.»

À la ligue bleue, Bruno-Carl Denis, blessé au haut du corps, s’avère un cas douteux pour la finale.

«Un match rapide»

L’entraineur des Knights Dale Hunter a affirmé que les entraineurs se pointeront derrière leur banc avec un sac à surprises vide.

«On se connaît bien. On s’est affronté durant le tournoi et nous avons fait beaucoup de vidéo. Les deux équipes éviteront sûrement le banc des punitions. Je prévois un match rapide. Est-ce un avantage d’être en congé depuis mardi? Je l’ignore. En revanche, cette finale se compare à un septième match d’une série. Le vainqueur ramassera tout.»

En deux lignes

Olivier Gouin de la LHJMQ et Jeff Ingram, de la WHL, seront les arbitres en fonction dimanche après-midi lors de la finale du tournoi.

Ainsi donc, l’Ontarien Scott Ferguson n’aura pas été en fonction après sa performance hyperactive de mardi soir durant le duel entre London et Rouyn-Noranda. Ce match avait été hachuré par 17 punitions mineures et une majeure.