Plein air

Prendre du doré au printemps

Stéphane Gosselin | TVA Sports

Publié | Mis à jour

Dans un article précédent, j’avais mentionné que le printemps tardif pour la pêche de la truite donnait de bons résultats si on applique la bonne technique et le bon choix d’offrande.

Je vous dirais que pour le doré on ajoute une bonne prospection du plan d’eau avant de lancer sa ligne à l’eau.

Cycle biologique et reproduction

Le doré jaune se reproduit sur les rochers, les gravats, le gravillon des rivières ou en eau peu profonde, où le vent a de l'emprise.

En fait, il fraie partout où le courant libère l'eau de ses petits sédiments (sable et débris), nettoie l'oxygène et en fournit à ses œufs. Le mâle migre vers sa frayère au début du printemps, lorsque la température de l'eau dépasse de quelques degrés le point de congélation. La femelle, plus grosse, s'y rend plus tard.

Les œufs éclosent approximativement en 26 jours si la température de l'eau est d'environ 4 °C et en 21 jours si elle se situe entre 10 et 13 °C.

La «pépinière» du doré jaune se trouve habituellement un à trois mètres sous la surface, près de la rive. Cet habitat, qui voit naître les jeunes poissons, renferme habituellement une structure sous-marine ou un abri contre les prédateurs.

(Source : pêche et océan Canada science et recherche)

Pour la semaine qui s'en vient, il faut que vous recherchiez une bonne entrée d’eau sur votre lac de pêche pour trouver le doré. Une rivière de préférence est le meilleur endroit à aller. Commencez par dépasser l’embouchure en revenant vers l’entrée de la rivière en lançant ou à la traine. Le doré n’est pas très loin de la rive.

J’arrive d’une expédition de pêche sur le réservoir Cabonga à la pourvoirie Deer Horn Lodge. Nous avons pêché dans la rivière Cabonga deux jours, la première journée fut très difficile (vent du nord, pluie fine, temps nuageux) tellement que nous pensions que les dorés avaient déjà quitté le site de fraye.

Nous avons porté une attention particulière à la température de l’eau au cours de la journée un peu partout sur le réservoir pour nous apercevoir que la température la plus chaude et meilleure pour que le doré soit actif était dans la rivière (entre 55 et 59 F).

Nous avons décidé d’y retourner le lendemain matin, la météo était contraire à la veille soit : soleil vent du sud ouest. Après 30 minutes de prospection à lancer près de la rive avec des «jiggs» nous avons trouvé un bon endroit près d’une île.

En l’espace de 1h30, tous nos dorés de taille légale étaient capturés, la folie furieuse... quel bonheur! Toutes nos captures ont été faites entre 3 et 7 pieds

Notre émission sera en onde en janvier 2017 sur les ondes de TVA Sports, TVA Sports 2 et un peu plus tard sur notre site web.

Pourvoirie Deer Horn Lodge

Espèces de poisson : touladis, doré, brochet

Technique utilisée :

Doré jaune

  • Lancer léger
  • Jiggs et mené mort

Merci à Sébastien Hamel de la pourvoirie Deer Horn Lodge.