Coupe Memorial 2016

Champions pendant seulement 12 jours

Publié | Mis à jour

Le hockey junior canadien est parfois cruel même pour les trois clubs champions des séries éliminatoires.

Douze jours après avoir soulevé la coupe Ed Chynoweth, trophée emblématique des séries éliminatoires de la Ligue junior de l’Ouest (WHL), les Wheat Kings de Brandon ont quitté le Centrium de Red Deer avec une étiquette de perdants, mercredi soir, à la suite d’un revers de 2-1 en prolongation aux mains des Rebels de Red Deer.

La formation de l’entraîneur Kelly McCrimmon a complété la ronde préliminaire du tournoi de la coupe Memorial avec une fiche de 0-3. Cette redoutable machine offensive a été étouffée par tous ces rivaux au tournoi, marquant seulement cinq buts. En revanche, la défensive des Rois du blé en a encaissé seize.

«Les trois équipes toujours en lice sont celles qui ont offert les meilleures performances durant le tournoi», a assuré le propriétaire, directeur général et entraîneur en chef des Wheat Kings, Kelly McCrimmon.

«Pour une raison que je n’arrive à pas à identifier, à la suite de notre victoire en finale contre les Thunderbirds, quelque part entre Seattle et Red Deer, nous avons perdu notre fougue.

«Durant les quatre séries éliminatoires jouées ce printemps, nous étions toujours confiants de l’emporter. Nous ne démontrions plus cette même confiance durant le tournoi. Pourquoi? C’est difficile à dire. Peut-être que nous, les entraîneurs, n’avons pas accompli un travail efficace pour assurer la transition. Nous sommes tous déçus.»

Les beaux malaises

À l’évidence le patron des opérations hockey de Brandon n’était pas très enclin à livrer ses états d’âme à la suite de cette élimination crève-cœur face à un rival de la WHL.

Le point de presse de McCrimmon s’est d’ailleurs terminé sur un beau malaise digne de ceux de Martin Matte après une seule question, qui est demeurée sans réponse.

Dépité, McCrimmon a soulevé les avant-bras quand un confrère d’Edmonton lui a demandé de motiver l’absence de son attaquant étoile Jayce Hawryluk durant ce match d’importance capitale.

On a par la suite appris que les relations entre McCrimmon et l’homme de radio sont tendues depuis quelques semaines, selon des confrères de l’Ouest. La question était légitime et les autres représentants de la presse auraient mérité un peu de respect.

La bougie d’allumage des Wheat Kings était-elle en pénitence pour avoir raté un couvre-feu ou subi une blessure au haut du corps? Une commotion cérébrale subie au match précédent expliquerait plutôt le forfait de Hawryluk.