Expédition faune

C'est le temps de la ouananiche

Expédition Faune / Stéphane Gosselin

Publié | Mis à jour

Je connais bon nombre de pêcheurs qui n’ont pas fermé l’œil de la nuit au lac St-Jean puisque la pêche du poisson emblématique de la région est permise depuis ce matin.

Un peu d’histoire : la  ouananiche est un saumon d’eau douce originaire du lac. C'est une variété de saumon plus petite que son cousin le saumon de l’Atlantique. Contrairement à ce dernier, ce n'est pas un poisson migrateur; il reste dans les plans d'eau douce même si l'accès à la mer ne lui est pas bloqué.

La ouananiche est fusiforme comme les autres salmonidés. Sa queue est légèrement échancrée; ses flancs sont argentés, tachetés de plus d’une centaine de points très foncés. C’est un véritable saumon atlantique demeurant en eau douce

Elle se pêche en eau peu profonde au printemps, mais en été, pour réussir, il faut descendre les lignes aux niveaux inférieurs en pratiquant la pêche à la traîne la plupart du temps avec des down rigger.  La ouananiche commence à remonter les rivières pour la période de reproduction vers la mi-juillet. D’ailleurs, elle se pêche aussi en rivière dans certaines régions du Québec.

Cette espèce se nourrit principalement de poissons-fourrages comme l'éperlan de lac. Pour les moucheurs, il va de soi que l’utilisation des streamers est la recette pour capturer la ouananiche.

À deux heures de Montréal

De nombreux ensemencements faits il y a plusieurs années dans les Laurentides, notamment sur le réservoir Kiamika, ont donné de très bons résultats. Aujourd’hui, ce merveilleux poisson se reproduit très bien et est maintenant indigène dans les eaux du Kiamika.

Nous avons eu le plaisir cette semaine d’aller faire une émission à la pourvoirie Cécaurel en compagnie de notre invité Louis-François Marcotte et de Nicolas Morin de la pourvoirie. Une émission que vous pourrez voir en février 2017 sur les ondes de TVA Sports et de TVA Sports 2, de même que sur la vidéo sur demande de TVA Sports.

Je peux vous dire que le poisson est très présent et actif. Nous avons eu le plaisir de rivaliser plusieurs fois avec des poissons de belles tailles et très puissants.

Techniques utilisées :

- Pêche à la traine avec canne à mouche

- Soie flottante avec bout calant entre 200 et 400 grains

- Soie calante cale rapide

- Mouche Paul et Paul et Orange Grey Host

- Vitesse de traine entre 1,8 et 2,1 milles à l’heure.

Les gens de la pourvoirie se feront un plaisir de bien vous conseiller et vous donner de bons conseils et informations sur le réservoir.

 La ouananiche, une expérience de pêche hors du commun!

Merci à toute l’équipe de la pourvoirie Cécaurel.