Canadiens

«Subban doit apprendre à être un meilleur coéquipier»

Publié | Mis à jour

Dans un marché bouillonnant comme celui de Montréal, il y a énormément de rumeurs.

Le défenseur des Canadiens P.K. Subban n’a jamais fait l’unanimité. Blessé au cou en fin de saison, l’arrière du Tricolore a alimenté la machine à rumeurs. On a évoqué la possibilité de querelles avec l’entraîneur-chef Michel Therrien et même le besoin d’un déménagement.

L’ancien joueur des Canadiens Serge Savard, qui était de passage à l’émission Destination Coupe Stanley mercredi soir, ne peut imaginer Marc Bergevin échanger le défenseur étoile.

«Subban fait des erreurs, oui, mais il doit être mieux géré et il doit apprendre la base. La base est de jouer en équipe, a expliqué Serge Savard.

«Il doit apprendre à être un meilleur coéquipier.»

Même si l’ancien directeur général des Canadiens n’est plus autant dans les coulisses de l’équipe, il n’arrive pas à voir comment le Tricolore pourrait obtenir mieux que Subban sur le marché des transactions.

«Je ne prendrai pas de décision pour Bergevin, mais des gars comme Subban, il n’en pleut pas!»

Serge Savard a notamment ajouté que chaque équipe peut connaître des problèmes avec certains joueurs. Il n’ose même pas imaginer un retour pour Subban, qui ne se mesurait pas aux talents du numéro 76.

«Moi, j’essaierais de mieux encadrer Subban.»

Manque de leadership

Serge Savard a également eu son mot à dire sur la saison désastreuse des Canadiens, certainement la plus difficile pour le directeur général Marc Bergevin.

Questionné sur le manque de leadership dans le vestiaire du Bleu-Blanc-Rouge, l’ancien du CH a donné son opinion sur la situation, tout en répétant que le hockey est un sport d’équipe et que tous les joueurs doivent collaborer.

«Si je n’ai qu’un seul ‘leader’ dans la chambre, je suis dans le trouble. J’ai besoin de 20 meneurs dans la chambre, a précisé Serge Savard.

Après avoir énuméré les multiples exemples de leadership au sein des formations auxquelles il a fait partie dans sa carrière, Serge Savard a été clair sur le meilleur capitaine dans l’histoire des Canadiens.

«Jean Béliveau c’était comme le pape, l’exemple ultime. Il le démontrait sur la patinoire et il aidait tout le monde.»

Célébrer la série du siècle

Les partisans auront la chance de Revivre l’émotion de la plus grande série de l’histoire du hockey et de Revoir ces moments magiques qui ont marqué l’inconscient collectif de la nation.

C’est à compter du 2 septembre 2016, 44 ans jour pour jour après le premier match disputé à Montréal en 1972, que huit des joueurs étoiles les plus marquants d'Équipe Canada monteront sur scène dans les quatre villes Canadienne ayant été le théâtre de la série Canada-Russie en 1972 pour faire revivre l’expérience de la série du siècle au public.

«C’est probablement le moment qui m’a donné le plus de satisfaction dans ma carrière, a noté Savard.

Il vous est possible de vivre la véritable histoire derrière la série du siècle Canada-Russie 1972 dès septembre.

Voyez l’entrevue complète de Serge Savard dans la vidéo, ci-dessus.