Plein air

Nouvelle réglementation pour la pêche du doré jaune et autres nouveautés

Publié | Mis à jour

Pour le ministère, le premier jour du mois d’avril n’est pas une journée pour jouer des tours aux amateurs de chasse et pêche du Québec, c’est la date légale où l’on peut acheter nos nouveaux permis pour la saison (qui ont eu une petite augmentation cette année; voir à la fin de l’article) et où certains changements entrent en vigueur.

Des nouveautés qui pourraient vous jouer un mauvais tour si vous n’êtes pas au courant des modifications et qu’un agent de protection de la faune vous intercepte. Pour éviter cela, je vous lance les grandes lignes des nouveautés pour la chasse du dindon, les nouvelles limites de taille pour le doré jaune, les nouvelles règles pour le saumon atlantique et la ouananiche au lac St-Jean.

Commençons par la chasse du dindon. Cette activité de chasse connaît une croissance fulgurante et il semble que la population de ce gros gibier à plumes augmente d’année en année. Outre les règles habituelles, voici les nouveautés pour la saison de chasse 2016 , celle qui débute le 27 avril. (Source : MFFPQ)

Les non-résidents pourront maintenant chasser le dindon sauvage au Québec (coût du permis NR : 169,59 $)

Il sera désormais possible de récolter un deuxième dindon à barbe dans la zone 7, et la durée de la période de chasse dans cette zone passera de 12 à 22 demi-journées.

La chasse sera interdite dans les zones où les populations de dindons sauvages sont très marginales ou absentes, soit zone : 1, 2, 14, 16, 17, 18, 19N, 19S, 20, 22, 23, 24

Maintenant, le populaire doré jaune. Je vous suggère d’avoir dans votre coffre de pêche un ruban à mesurer. Jusqu’au 31 mars 2026, la taille des prises de doré jaune sera réglementée partout au Québec. Aucune limite de longueur ne s’appliquera pour le doré noir.

Les modifications concernent précisément les zones de pêche 16, 17 et 22, où la longueur minimale de 32 cm est remplacée par une gamme de longueurs exploitée de 37 à 53 cm, avec la possibilité de conserver un doré de plus de 53 cm.

Pour la zone de pêche 13, la longueur minimale de 32 cm est remplacée par une gamme de longueurs exploitée de 32 à 47 cm. Pour le transport des prises, c’est toujours pareil, filet en portefeuille ou entier. Respectez cette règle, sinon votre portefeuille en prendra pour son rhume si un agent vous attend à la sortie du bois le dimanche ou le lundi lors du week-end de l’ouverture de la pêche pour vous vérifier...  (Je suis un peu sarcastique là-dessus...)

Voici le tableau des zones et limites de longueur (Source : MFFPQ) : 

Zone de pêche                            Limite de longueur permise (cm) 
1, 2, 18, 19, 20, 23, 24                Sans objet, doré absent
13, 14, 15, 26, 28, 29                  De 32 à 47 cm
3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11,              De 37 à 53 cm
12, 21, 27  
16, 17, 22                                      De 37 à 53 cm et possibilité de conserver un doré de plus de 53 cm

Bonne nouvelle pour les amateurs de pêche à la ouananiche du lac Saint-Jean, celle-ci sera autorisée à compter du 13 mai, soit le deuxième vendredi de mai plutôt que le quatrième.

Finalement, voici les nouvelles règles pour le saumon atlantique (Source : MFFPQ).

• La fermeture complète de la pêche ou la restriction de la récolte des saumons sur les rivières dont la population est en situation critique.
• Sur toutes les rivières où la pêche au saumon est autorisée, la remise à l’eau des grands saumons est obligatoire en début de saison, à l’exception des rivières de la région du Nord-du-Québec et des rivières Moisie, Natashquan et Causapscal. Ces trois derniers cas d’exception seront réévalués annuellement.
La rétention des grands saumons à partir du 1er août dans les rivières dont les montaisons ont été supérieures à la cible de gestion au cours des cinq dernières années. Cette modalité s’applique uniquement si les indicateurs d’abondance de l’année en cours permettent d’être convaincu de l’atteinte de la cible de gestion avant la fin de l’automne. Les rivières York, Saint-Jean (Côte-Nord) et Patapédia font exception, la rétention étant possible au 1er juillet suivant les mêmes conditions. Ces cas d’exception seront réévalués annuellement.
• La remise à l’eau obligatoire de tous les grands saumons pêchés en dehors des rivières à saumons (par exemple, dans le fleuve Saint-Laurent).
• La réduction de la limite de prise et de possession quotidienne à deux saumons par jour (limite d’un ou deux saumons, selon la rivière).
• L’application d'un nombre maximal quotidien de trois remises à l’eau, à l’exception des rivières de la région du Nord-du-Québec et des rivières à l’est de la rivière Natashquan, où il n’y a aucune limite.

Je vous invite à consulter le site Internet du ministère pour obtenir plus d’informations au sujet des règles mentionnées ci-haut.

Pour finir : le coût des permis. Je me suis procuré la plupart des permis pour la saison à l’exception du caribou et Anticosti. C’est assez dispendieux... Heureusement que l’argent va pour la protection et la mise en valeur de la faune. En tout cas, je l’espère.

Voici le calcul :

Pêche régulière : 30,13$
Pêche saumon : 48,46$
Petit gibier : 24,23$
Dindon : 34,65$
Ours : 52,65$
Orignal : 73,30$
Chevreuil : 55,49$

Total pour ma saison en permis seulement : 318,91$

Bon début de saison!

Stéphane Gosselin
Animateur de l’émission «Expédition Faune»