Canadiens

Bergevin n'est pas content

Publié | Mis à jour

Les blessures ont eu un impact majeur sur les résultats du Canadien de Montréal cette saison, mais ne croyez pas que le directeur général de l’équipe se servira de cette excuse lorsqu’il sera temps d’évaluer les performances de ses joueurs.

La bonne nouvelle pour Marc Bergevin, c’est que l’effort n’est pas le problème, malgré le fait qu’il y a beaucoup de nouveaux joueurs dans sa formation.

«Je suis content de voir que l’effort y est tous les soirs, parce que, pour moi, l’effort, ça ne se négocie pas, a indiqué Marc Bergevin après la réunion des directeurs généraux à Boca Raton, lundi.

«Mais malgré tout ce qui est arrivé, pour les partisans, pour le groupe d’entraîneur et pour moi, je ne suis pas content de la situation et on va évaluer tout ça à la fin de la saison», a-t-il ajouté.

À qui la faute?

Cette déclaration est importante parce qu’elle laisse entrevoir qu’il y aura des changements la saison prochaine.

Selon des informations obtenues, personne chez le Canadien ne s’attend à voir un nouvel entraîneur derrière le banc en septembre.

Par contre chez les joueurs, le scénario risque d’être bien différent alors que pendant la descente aux enfers cet hiver, les dirigeants ont obtenu des réponses à leurs questions. Qui est en mesure d’aider une équipe à s’en sortir et qui ne l’est pas?

Reste que les problèmes de l’équipe commencent avec le fait que Carey Price s’est blessé à la fin du mois de novembre; selon les premiers pronostics, il devait revenir à la fin du mois de janvier.

Est-ce que le groupe médical de l’équipe est à blâmer? Marc Bergevin est venu à sa défense.

«Il n’y a aucun doute pour moi que, pour la même blessure, un défenseur ou un attaquant serait déjà revenu au jeu. Le problème, c’est la position [gardien] de Carey, qui est aussi un gros bonhomme. J’ai confiance qu’aucune erreur n’a été faite. Pour ce qui est de son retour au jeu, ce que je sais, c’est ce que vous voyez vous-mêmes. Il s’entraîne avec Stéphane Waite et ça va dans la bonne direction. C’est toutefois plus lent qu’on l’espérait.»

L’évaluation se poursuit

Dans le match de samedi face au Wild du Minnesota, il y avait dans la formation tricolore 13 joueurs qui n’avaient pas commencé la saison avec l’équipe à Toronto, en octobre.

Plusieurs joueurs ont donc une chance en or de se tailler un poste la saison prochaine.

Le directeur général du Canadien soutient qu’il veut analyser la situation de près d’ici la fin de la saison. Évidemment que ce n’était pas le moment de faire l’évaluation de tous les joueurs de l’équipe, mais Marc Bergevin aime ce qu’il voit de

Mark Barberio, qui joue de grosses minutes à la ligne bleue.

«Il a franchi une nouvelle étape. Michel et moi sommes très satisfaits depuis qu’il joue plus régulièrement.»

Il ne reste que 13 matchs aux jeunes pour se faire valoir, alors que la grande majorité d’entre eux n’auraient même pas joué un seul match dans la LNH cette saison si le Canadien avait été en santé.