Hockey

Un joueur menotté sur la glace

Publié | Mis à jour

Un joueur de hockey de 21 ans a craché au visage de l’arbitre qui venait de l’expulser de la rencontre et a terminé son dernier match dans le junior avec les menottes aux poignets, dimanche soir, à Nicolet, dans le Centre-du-Québec.

Ce qui devait être un affrontement typique de séries éliminatoires au sein de la Ligue de hockey Junior AA Estrie/Mauricie a tourné au vinaigre en fin de match.

Furieux d’avoir été chassé de la rencontre alors que son équipe tirait de l’arrière dans le pointage, le joueur du Hockey-Expert de Sherbrooke, Olivier Marcotte, a littéralement pété les plombs sur la glace de l’aréna Pierre-Provencher.

Il a craché au visage de l’un des juges de lignes et aurait ensuite tenté de s’en prendre physiquement à lui.

Menotté sur la patinoire

Les autres officiels sont immédiatement intervenus pour maîtriser le joueur qui avait complètement perdu les pédales.

C’est à ce moment que les policiers ont été appelés à se rendre sur les lieux pour tenter de calmer les esprits. Par chance, des patrouilleurs de la Sûreté du Québec se trouvaient déjà à l’intérieur de l’aréna et ont donc pu intervenir rapidement.

Fait plutôt rare, les policiers ont passé les menottes à Olivier Marcotte alors que celui-ci était encore sur la glace avec tout son équipement.

Il a été conduit au poste de police, puis il a été libéré peu de temps après.

Aucune plainte

Selon la Sûreté du Québec, l’enquête dans ce dossier risque fort d’aboutir dans un cul-de-sac, puisque le juge de ligne ayant été pris à partie par le joueur du Hockey-Expert aurait décidé de ne pas porter plainte.

Par conséquent, Olivier Marcotte devrait s’en tirer sans qu’aucune accusation criminelle ne soit portée contre lui.

Chose certaine, le hockeyeur aurait sans doute préféré terminer sa carrière chez les juniors d’une autre façon, d’autant plus que son équipe a subi l’élimination en vertu d’un revers de 9-3 aux dépens des Pétroles Courchesne de Nicolet.

Le mois dernier, la ligue avait imposé une suspension de deux matchs à Olivier Marcotte en raison d’une dangereuse mise en échec par-derrière qu’il avait donnée à un adversaire.

Sujets