Red Bull Crashed Ice

À quand, les Olympiques?

Publié | Mis à jour

Vous ne savez pas quels patineurs encourager lors du passage du Red Bull Crashed Ice à Québec, ce week-end, hormis les frères Kyle et Scott Croxall, qui cassent tout année après année?

Voici les Canadiens et Québécois à surveiller lors des descentes extrêmes dans la Vieille capitale.

Le circuit effectue un retour au Québec après un an d’absence, en ouverture plutôt qu’en clôture de championnat. Par le passé, l’étape de Québec était la finale du championnat du monde.

Simon Gagnon
39 ans, Sept-Îles, Québec

«Québec 2015 sera ma 20e épreuve du Red Bull Crashed Ice en 2007. Je mange des pâtes avant la compétition, je m’échauffe sur un tapis roulant et je bois une gorge de Red Bull avant de sauter sur la piste; question de superstition.

«J’espère voir plus de coureurs d’âge différents en descente cross en patins dans le futur, peut-être chez les 18 ans et moins et chez les 40 ans et plus. Je crois vraiment que cette discipline va exploser et devenir un sport olympique bientôt!»

Dylan Moriarity
21 ans, Montréal, Québec

«Toute ma famille me regarde et j’ai beaucoup d’amis qui assistent aux courses. Je suis content de commencer à Québec, tout le monde peut venir me soutenir en personne!

«Les Canadiens sont excellent parce que nous avons un fort patrimoine de hockey et avons un bon équilibre sur nos patins.

«Ma piste favorite de Red Bull Crashed Ice est à Belfast, en Irlande, mais Québec et St. Paul au Minnesota ont la meilleure ambiance à cause des nombreux spectateurs.»

Dean Moriarity
21 ans, Montréal, Québec


«J’ai participé à 11 événements du Red Bull Crashed Ice en plus de quatre Riders Cup. Je m’habille toujours de la même façon avant la compétition; je m’étire pour délier mes muscles et marche moi-même jusqu’à la piste.

«La piste d’Irlande était ma préférée, l’an passé. Le panorama du pays est époustouflant. Le meilleur, c’était que nous étions 10 athlètes Red Bull Crashed Ice à voyager ensemble. C’est plaisant de partager cette expérience avec des amis.

«Toutes les pistes sont si plaisantes, mais je dois y aller avec Belfast à cause des particularités et du défi qu’elle représente.»

Jacqueline Legere
24 ans, St. George, Ontario

«Pendant la saison morte du Red Bull Crashed Ice, je fais ce que je peux pour rester en forme. Je pratique beaucoup d’autres sports, comme du vélo, du soccer, du longboard, de l’escalade, du ski nautique et plusieurs autres.

«Je crois que ce sport a un beau futur et pourrait un jour faire partie des Jeux olympiques d’hiver. C’est un spectacle très unique à regarder.»