Red Bull Crashed Ice

10 raisons d'aller au Crashed Ice de Québec

Publié | Mis à jour

À l’occasion de son retour à Québec après un an d’absence, le Red Bull Crashed Ice s’arrêtera dans la Vieille Capitale en ouverture plutôt qu’en clôture, la fin de semaine des 27 et 28 novembre.

Par le passé, l’étape de Québec était la finale du championnat du monde, ce qui fait de la ville la mère spirituelle du Crashed Ice. Voici 10 bonnes raisons d’assister à l’événement.

1. Le panorama étourdissant

Une des plus vieilles villes d’Amérique du Nord, Québec est reconnue pour son architecture, ses monuments historiques et ses remparts. Le paysage est à couper le souffle du haut de l’observatoire de la capitale, à 221 mètres d’altitude.

2. La piste

La piste de l’épreuve québécoise est une des plus longues de la saison de Crashed Ice et aussi une des plus difficiles pour les patineurs. Le chemin commence à l’hôtel du Parlement, traverse les fortifications du veux centre-ville et se termine à la place d’Youville.

3. La poutine

Besoin de détails?

4. Les partisans

Lors de la dernière présentation du Red Bull Crashed Ice à Québec, en mars 2014, plus de 110 000 fans se sont déplacés à Québec et bravé la température frigorifique pour encourager les athlètes.

5. Le patrimoine sportif

Les Remparts dans la LHJMQ, les Capitales dans la Ligue Can-Am, le Rouge et Or de l’Université Laval au football universitaire et, maintenant, l’inauguration du tout nouveau Centre Vidéotron... Québec est décidément une ville de sport.

6. Les athlètes

Plusieurs patineurs du circuit sont Québécois, dont Guillaume Bouvet-Morissette. Ce dernier figure dans le top 50 du championnat depuis 2012.

7. Le français

Bienvenue chez vous! Il s’agit de la seule épreuve de la saison disputée en sol francophone.

8. La Riders Cup

Si vous n’avez pas assez du Crashed Ice à Québec, vous pouvez toujours prévoir un arrêt à Sherbrooke en février prochain pour aller encourager les athlètes courageux qui tenteront de se qualifier pour la finale du championnat, prévue pour la fin février à St. Paul, au Minnesota.
 

9. La compétition féminine

L’épreuve de Québec a ceci de spécial qu’elle a présenté une compétition féminine et la présente toujours. Pour une première fois, en 2015-2016, les quatre épreuves du circuit Crashed Ice incluront des compétitions pour femmes et un titre mondial sera à l’enjeu.

10. Les finales les plus enlevantes

L’intensité a toujours été à son comble pour les courses finales à Québec, un réel thrill!