Crédit : Getty Images

Canadiens

Bert Olmstead s’éteint à 89 ans

Publié | Mis à jour

En disant adieu à Bert Olmstead, l’organisation du Canadien de Montréal perd un être entier, qui ne versait pas dans la demi-mesure.

«C’était un gars assez direct, a commenté Réjean Houle, président des Anciens Canadiens, mercredi, à la suite du décès d’Olmstead survenu lundi. Disons que la diplomatie ne faisait pas partie de son vocabulaire. C’était comme ça sur la patinoire, mais aussi à l’extérieur.»

Ayant complété un trio avec Maurice Richard et Elmer Lach, Olmstead a porté les couleurs du Canadien de 1950 à 1958. L’attaquant au style robuste a remporté cinq coupes Stanley au cours de sa carrière, dont quatre avec le Tricolore.

Olmstead est décédé des complications liées à un accident vasculaire cérébral à l’âge de 89 ans. L'organisation montréalaise a confirmé la nouvelle, mercredi.

Si Houle parle d’Olmstead comme d’un gars plutôt direct, c’est qu’il se rappelle particulièrement d’une réunion des anciens tenue en 1983 quand Houle, nouvellement retraité, débarquait tout juste à la présidence du groupe.

«Il avait mis son pied à terre, a témoigné Houle, amusé. Mettons qu’il a voulu s’assurer qu’on n’oublierait jamais ceux qui avaient été là avant. Il ne fallait pas mettre de côté les anciens comme lui au détriment des plus jeunes.»

«Mais autant qu’il était «rough» sur les bords, comme on dit en bon français, autant il était reconnaissant», a repris Houle.

Ainsi, à chaque fois que l’organisation du Canadien lui envoyait de l’argent, après qu’il ait soufflé ses 65 bougies et lors des années suivantes, Olmstead se montrait sous son meilleur jour.

«Il envoyait toujours un mot de remerciement», a indiqué Houle.

Un mot de Gary Bettman

Signe qu’il a été un élément important pour la Ligue nationale de hockey (LNH), Olmstead a même eu droit à un témoignage du commissaire Gary Bettman à la suite de son décès, celui-ci le qualifiant de «féroce compétiteur».

«La passion de Bert pour le hockey lui a attiré le respect de ses coéquipiers», a souligné Bettman, sur le site web de la LNH.

Originaire de la Saskatchewan, Olmstead a aussi porté l’uniforme des Blackhawks de Chicago et celui des Maple Leafs de Toronto au cours de sa carrière. En 848 matchs de saison régulière, il a totalisé 602 points. L’attaquant a ajouté 59 points, dont 16 buts, en 115 rencontres éliminatoires.

Olmstead a remporté sa cinquième coupe Stanley à sa dernière saison dans la ligue, en 1962, avec les Leafs. Il a par ailleurs été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1985.

«Pour avoir parlé avec d’autres anciens qui ont joué avec lui, on m’a dit que ce n’était pas le plus grand talent, mais que c’était un gars entier», a conclu Houle.