Red Bull Crashed Ice

Le Red Bull Crashed Ice de retour à Québec

Publié | Mis à jour

Après avoir déserté le Vieux-Québec l’hiver dernier au profit d’Edmonton, Red Bull a confirmé que la spectaculaire compétition Crashed Ice sera de retour en ville pour une 10e édition l’hiver prochain.

Le maire de Québec Régis Labeaume en a fait l’annonce, en fin de matinée jeudi, à l'hôtel de ville. Il était accompagné du président de Gestev Patrice Drouin.

Peu de détails ont cependant filtré. La Ville et Gestev promettent une autre annonce complète de Red Bull en août sur la date retenue au calendrier, le choix du parcours et un «événement spécial» pour souligner le 10e anniversaire de l’événement à Québec.

«Ils vont donner tous les détails par rapport à chacun des évènements, peut-être des petits ajustements sur le sport. Le Crashed Ice évolue et ils vont faire ça vers le mois d’août. Pour l’instant, tout ce qu’on peut vous dire, c’est qu’on apparaît au calendrier 2015-2016 et on en est très heureux», a résumé Patrice Drouin en conférence de presse.

«La Ville de Québec, c'est le Monaco du Crashed Ice. On avait très confiance qu'ils reviennent. Ça va grouiller en ville!», a déclaré le maire de Québec, débordant de fierté.

«Pas cher payé»

Le comité exécutif de la Ville de Québec a entériné une contribution de 200 000$ et fournira des services dont la valeur est évaluée à 155 000$ pour un total de 355 000$. Il s’agit d’une augmentation de 55 000$ par rapport à la dernière édition. Cela représente 5,9% du budget de l’événement qui est évalué à 6 millions $.

«Ce n’est pas cher payé pour l’édition qu’on va avoir... On est très heureux. On va faire plaisir à notre monde, particulièrement nos jeunes. TVA va être là également», a fait valoir le maire. L’intérêt pour cet événement ne s’essouffle pas à son avis. «Les jeunes adorent, ils en raffolent. Et c’est un événement phare pour Red Bull».

Le ministère du Tourisme et le Secrétariat à la Capitale-Nationale verseront également des subventions de 175 000$. Outre Red Bull, d’autres commanditaires privés financent la majeure partie de l’événement. Les retombées économiques à Québec sont évaluées à plus de 10 millions $.

S’il n’en tenait qu’à Régis Labeaume, la Ville de Québec signerait un partenariat à long terme avec Red Bull mais l’entreprise qui distribue des boissons énergisantes préfère renouveler ses ententes avec les différentes villes du circuit chaque année.