Joueurs autonomes 2015

Vermette revient chez les Coyotes

Publié | Mis à jour

À la surprise de plusieurs observateurs, le joueur de centre québécois Antoine Vermette effectuera un retour avec les Coyotes de l’Arizona, car ceux-ci lui ont accordé un contrat de deux ans et de 7,5 millions $, mercredi.

Échangé par le club de l’Ouest américain aux Blackhawks de Chicago à la date limite des transactions, le principal intéressé a choisi de revenir à Phoenix, là où il possède une maison. Sa décision est surtout fondée sur des motifs familiaux.

«Je fais confiance aux gens autour de moi et mon agent a travaillé très fort pour moi. Il m’a présenté différentes options et celle-là représentait un bon pari, a-t-il mentionné durant une conférence téléphonique. Côté familial, ce sera plus facile: on vient d’avoir un deuxième enfant et nous sommes déjà installés ici. On aura peu d’ajustements à faire.»

La saison passée, le Québécois de 32 ans a remporté la coupe Stanley avec les Blackhawks. En 2014-2015, il a récolté 13 buts et 25 aides pour 38 points. Il en a ajouté sept en 20 rencontres éliminatoires. Or, Vermette est conscient que ses chances de succès collectifs sont plus minces dans le désert de l’Arizona.

«Ça aurait été peut-être différent si je n’avais pas gagné la coupe, a-t-il admis. Mais mon expérience à Chicago a été spéciale et tout joueur espère un jour la vivre. (...) Par contre, je dois dire qu’on a un bon groupe et que je veux lui apporter du positif.»

Aussi, le vétéran souhaite transmettre à ses coéquipiers ce qu’il a vécu dans la Ville des vents.

«Je veux m’amener avec une bonne éthique de travail et une attitude exemplaire. On doit apprendre du passé, surtout quand il y a des épreuves à traverser», a-t-il dit.

Au total, le joueur de Saint-Agapit a disputé 834 matchs dans la Ligue nationale de hockey, totalisant 194 buts et 239 aides pour 453 points. Il a inscrit 25 autres points en 78 parties éliminatoires.

Vermette a porté les couleurs des Blackhawks, des Coyotes, des Blue Jackets de Columbus et des Sénateurs d’Ottawa, qui l’avaient repêché au deuxième tour, 55e au total, en 2000.