Achigan

Plein air

La pêche à l'achigan, une aventure agréable

Stéphane Gosselin / Expédition Faune

Publié | Mis à jour

La pêche à l’achigan est un sport accessible à tous.

Cette espèce de poisson est capricieuse, combative et spectaculaire. Il est très facile de trouver un endroit pour capturer l’achigan, surtout dans la partie sud du fleuve St Laurent.

Il existe deux familles d’achigan : l'achigan à grande bouche de l'achigan à petite bouche.

Les coloris de l’achigan à grande bouche peuvent varier du vert pâle au vert foncé et son abdomen, du blanc laiteux au jaune pâle. Sa nageoire dorsale est épineuse et, comme chez l’achigan à petite bouche, suivie d’un rayon mou. Moins fougueux que son cousin, l’achigan à grande bouche fait partie de la catégorie de nos poissons les plus combatifs.

Ce poisson suscite l’intérêt de nombreux pêcheurs qui aiment les combats spectaculaires qu’offre ce bagarreur des eaux du sud du Québec.

Des techniques variées

L’achigan peut se pêcher avec plusieurs techniques, parfois très simples, comme un bon vieux ver de terre, un hameçon et un petit plomb coulissant.

Par contre, les leurres préférés des passionnés de cette pêche sont les imitations d’écrevisses (plastique), une proie dont l’achigan raffole, surtout si vous rôdez près des endroits rocheux.

Les imitations de grenouilles et des petits poissons sont aussi de bons leurres. Les magasins de chasse et pêche en regorgent pour capturer ce poisson résistant.

La pêche à l’achigan vous permet d’effectuer plusieurs lancers dans une journée, ce qui en fait une pêche très active.

Normalement, le moulinet lancer léger ou lancer lourd fait le travail. Par contre, si vous êtes ouverts à d’autres techniques, faites donc l’essai de la pêche à la mouche.

Il existe plusieurs artifices pour ce poisson si vous avez un achigan au bout de votre canne à mouche. Vous aurez presque la même sensation que vous procure un saumon.

Faites-en l’expérience!