Expédition faune

Investir dans la protection de la faune

Stéphane Gosselin

Publié | Mis à jour

L’augmentation du coût des permis de pêche et de chasse en irrite plusieurs car il s'agit d'une grosse augmentation pour les amateurs.

Dans une émission enregistrée au Lac Saint-Jean pour l’ouverture de la pêche à l'ouananiche en compagnie de Philippe Couillard, qui sera diffusée à l'automne à TVA Sports, le premier ministre a expliqué que cette mesure avait pour but, notamment, d’avoir les fonds nécessaires pour faire travailler les jeunes qui ont étudié en protection de la faune.

Il est vrai que le nombre d’agents de protection de la faune par territoire est déficient au Québec. Oui, il faut protéger notre grand territoire, mais il faut aussi mettre les efforts de protection au bon endroit et au bon moment.

Il ne faut pas que ce soit le week-end de l’ouverture, debout au bout d’un quai ou stationné à la jonction d’un chemin afin d'attendre les pêcheurs honnêtes qui n’ont peut-être pas laissé assez de peau sur un doré et leur donner une grosse amende.

Les efforts doivent être mis sur le braconnage, les enquêtes sur les réseaux de distribution, etc. Plus d’agents pour protéger la ressource. On verra les résultats dans les mois qui suivront.

Le week-end de la fête de la pêche arrive bientôt. Informez-vous auprès de votre association de chasse et de pêche ainsi que sur le site de la Fédération Québécoise des chasseurs et pêcheurs. Profitez-en avec vos jeunes.

On m'a signalé qu’il y avait eu, en début de saison, beaucoup de vérifications effectuées par la Sureté du Québec auprès des plaisanciers et pêcheurs au sujet des équipements de sécurité qui doivent être à bord de votre embarcation.

Faites donc une liste selon la grosseur de votre bateau en consultant le guide de la sécurité nautique. Faites l’exercice puisque les amendes ne sont pas piquées des vers...