Photo : Lars Eller Crédit : TVA Sports

 

Canadiens

«Je ne ressens pas de pression» -Eller

Publié | Mis à jour

Maintenant qu’il est sous contrat pour les quatre prochaines années, Lars Eller doit débloquer au sein d’une jeune équipe des Canadiens de Montréal.

D'ailleurs, son pacte de 14 millions - identique à celui de David Desharnais, qui produit davantage de points - ne vient pas sans des attentes élevées.

À voir et à lire également :

«Je ne ressens pas de pression de l’organisation. La direction a confiance en moi. C’est un engagement envers moi, a dit Eller, vendredi, à l’occasion du tournoi de golf de la Fondation 3B.

«Je mets déjà beaucoup de pression sur mes épaules.»

Le Danois empochera 2,5 millions $ pour les deux premières années de son contrat puis 4,25 millions $ et 4,5 millions $ les deux dernières. Jamais il n’imaginait parapher une entente aussi lucrative.

En effet, pas mal pour un attaquant qui a récolté 26 points (12 buts, 14 aides) avec un différentiel de -15, en 2013-2014.

«C’est un rêve fou. Je regarde 15 ans en arrière et je réalise où j’en suis rendu. C’est extraordinaire. Je ne pourrais être plus heureux», a-t-il avoué.

Avec les départs du capitaine Brian Gionta et celui qui était pressenti comme le prochain capitaine, Josh Gorges, Eller croit que les jeunes doivent s’imposer.

«Nous avons plusieurs jeunes joueurs qui ont progressé et nous voulons être meilleurs l’an prochain.»

«Tout le monde veut se prouver. Les jeunes de notre équipe auront maintenant l’occasion de prendre plus de responsabilités.»