Photo : Le nouvel amphithéâtre en contruction Crédit : Agence QMI

 

Hockey

Déjà des locataires pour le nouvel amphithéâtre

Publié | Mis à jour

Les premiers hockeyeurs qui s’élanceront sur la patinoire du nouvel amphithéâtre de Québec seront les joueurs du Tournoi de hockey pee-wee.

Le tournoi est officiellement devenu  la première organisation de hockey à s’entendre avec le gestionnaire de l’amphithéâtre, Québecor.

À voir et à lire également

«C’est une entente à long terme, on entre en février 2016 et on compte rester pour au moins 56 ans, comme dans l’ancien Colisée», a indiqué Patrick Dom, directeur général du Tournoi pee-wee de Québec.

Dom a négocié l’entente avec Aldo Gimapaolo, juste avant que ce dernier quitte Québecor. Ce dernier s’est d’ailleurs montré très sensible envers l’événement.

«Aldo a travaillé au Tournoi pee-wee il y a plusieurs années, a expliqué Dom. Il a gagné le tournoi en 1977 en tant qu’entraîneur et dans son équipe, il y avait un fameux Denis Savard.»

Le maire de Québec, Régis Labaume, a évidemment lui aussi joué un rôle dans la conclusion de ce dossier.

«Le maire Labaume avait promis avec la venue du nouvel amphithéâtre qu’il protégerait le Tournoi Pee-Wee et il le fait depuis le début», a raconté Dom.

Le Tournoi pee-wee a été présenté dans le vieux Colisée depuis 1960. Évidemment, ce déménagement ne se fera pas sans nostalgie.

«On le voit dans notre logo, où on a décidé de rendre hommage au Colisée Pepsi, a indiqué Dom. On va transporter l’histoire du Colisée et l’histoire du tournoi dans le nouvel amphithéâtre.»

Le rêve de la LNH

Ainsi donc, à moins d’un changement majeur, ce seront les joueurs Pee-Wee qui seront les premiers joueurs de hockey à évoluer dans le nouvel amphithéâtre, en 2016.

Plusieurs amateurs rêvent cependant encore à un retour de la LNH dans la Vieille Capitale et seraient excessivement heureux de voir des joueurs de la LNH damer le pion aux Pee-Wee…

Rien n’est encore réglé dans ce dossier, et après le Coyotes de Phoenix, maintenant de l’Arizona, c’est maintenant au tour des Panthers de la Floride de connaître des problèmes financiers.

La situation est telle que la mairesse du comté de Broward, Barbara Sharief, contemplerait même de laisser l’équipe quitter la Floride.

(Avec la collaboration de Stéphane Turcot)