Photo : Charles Hudon Crédit : Agence QMI

 

Canadiens

Hudon prêt pour le grand saut

Publié | Mis à jour

Comme plusieurs autres espoirs du Canadien de Montréal, Charles Hudon est à Brossard cette semaine pour participer au camp de perfectionnement estival.

Le Québécois entamera cet automne sa carrière professionnelle avec les Bulldogs de Hamilton, après un bref séjour en 2012-2013.

À lire également : 

Hudon se dit prêt à effectuer le grand saut.

«J’ai joué neuf matchs avec les Bulldogs il y a deux ans. Ça m’a aidé beaucoup, a-t-il indiqué.

«C’est stressant, c’est certain, mais je gère mieux mon stress depuis quelques années. J’ai rencontré plusieurs psychologues dans les dernières années, dont ceux d’Équipe Canada junior et du Canadien.

«Ça m’aide beaucoup. Ils m’amènent à être meilleur mentalement. Le saut chez les professionnels va bien se faire.»

Hudon soutient être un meilleur joueur qu’avant grâce aux conseils qu'il a reçus.

«Quand Martin Lapointe et Patrice Brisebois te disent des trucs, tu les mets en pratique. Éric Veilleux m’a aussi beaucoup aidé à Baie-Comeau. J’ai grandi encore plus grâce à lui.»

De l’aile au centre

Hudon, qui mesure 5 pieds et 11 pouces, aimerait également grandir physiquement. «Mais c’est impossible!», a-t-il lancé à la blague.

«Il faut toujours que je pense que je suis plus gros que tout le monde», a-t-il ajouté.

L’état-major du CH veut aussi que l’attaquant de 20 ans développe sa vision du jeu. Pour ce faire, il a été muté au centre.

«Je joue au centre depuis deux jours. Jusqu’à maintenant, ça va très bien», a-t-il soutenu. 

S’accrocher à son rêve

Hudon a hâte au jour où il goûtera à la Ligue nationale. Il garde espoir de réaliser son rêve.

«J’y crois beaucoup. Mon seul objectif est de jouer avec le Canadien. Je ne pense jamais à abandonner. Je suis prêt à toutes les éventualités.»

En attendant un appel du grand club, il doit d’abord faire ses preuves dans la Ligue américaine.