Photo : Roberto Luongo Crédit : Reuters / Shaun Best/© Thomson Reuters 2003

 

LNH

Luongo retourne en Floride

Publié | Mis à jour

Depuis le temps qu’il attendait une transaction, Roberto Luongo a finalement été exaucé, mardi après-midi, à moins de 24 heures de la date limite des transactions.

Les Canucks de Vancouver ont échangé le gardien québécois aux Panthers de la Floride, a appris Renaud Lavoie, de la chaîne TVA Sports. 

DOSSIER : Transactions 2014

En retour de Luongo, ils ont obtenu un autre gardien, Jacob Markstrom, ainsi que l’attaquant Shawn Matthias. 

En plus du Québécois, les Panthers ont mis la main sur Steven Anthony, un obscur attaquant qui joue avec le Chill de St. Charles, une équipe de la Ligue centrale. 

Les Canucks assumeront également 15 % de l’imposant salaire de Luongo.

Retour aux sources

Il s’agit d’un retour aux sources pour le Québécois de 34 ans qui a passé les premières saisons de sa carrière avec la formation floridienne.
 
«Nous avons obtenu un grand gardien qui a fait ses preuves, a commenté en conférence de presse le directeur général des Panthers, Dale Tallon.
 
«Roberto a des statistiques incroyables et en plus, il a déjà fait partie de la communauté, ici en Floride. Nous avons payé le prix pour acquérir un joueur de sa trempe.»
 
Luongo a été un choix de premier tour, le quatrième au total, des Islanders de New York lors du repêchage de la Ligue nationale de hockey de 1997.
 
Il avait disputé une campagne à Uniondale avant d’être échangé aux Panthers. Il a passé les cinq saisons suivantes dans l’uniforme du club de la Floride.
 
«Il est très excité de revenir, a affirmé Tallon, qui a discuté brièvement avec Luongo après la transaction. Sa femme et une partie de sa famille sont originaires de la Floride. Il est très heureux.»
 
L’athlète d’origine italienne formera un duo avec un autre vétéran, Tim Thomas. Ce dernier pourrait bien changer d’adresse d’ici la date limite des transactions, mercredi.
 
«Nous allons nous assoir avec Tim pour voir ce qui est le mieux pour lui», a ajouté le directeur général.
 
Un contrat embarrassant
 
Le Montréalais a déménagé en Colombie-Britannique avant le début la campagne 2006-2007. Il avait à ce moment-là été acquis en retour de l’attaquant Todd Bertuzzi, du défenseur Bryan Allen et du gardien Alex Auld.
 
Luongo a finalement passé huit saisons à Vancouver.
 
Il est rapidement devenu un des favoris de la foule en signant 47 victoires à sa première campagne dans l’Ouest canadien.
 
Il a également aidé les Canucks à remporter deux trophées du Président et à atteindre la finale de la Coupe Stanley au terme de la campagne 2010-2011, où ils se sont inclinés en sept matchs contre les Bruins de Boston.
 
En 2009, Luongo a signé une imposante prolongation de contrat de 12 ans, d’une valeur de 64 millions $. Le pacte, d’une valeur moyenne annuelle de 5,33 millions $, est valide jusqu’à la saison 2021-2022.
 
Cette entente, qui comprenait aussi une clause de non-échange, a finalement causé bien des maux de tête au directeur général Mike Gillis.
 
La saga Schneider
 
L’émergence du jeune Corey Schneider, avec qui Luongo a remporté le trophée Jennings en 2011, est venue ébranler le statut de gardien numéro 1 du Québécois, qui s’est rapidement retrouvé au cœur de plusieurs rumeurs de transactions.
 
Finalement, le 30 juin 2013, Gillis a surpris tout le monde en échangeant Schneider aux Devils du New Jersey, permettant à Luongo de retrouver son poste de partant.
 
Cette saison, l’ancien des Foreurs de Val-d’Or a affiché un dossier de 19 victoires et 16 défaites.
 
Au cours de sa carrière, Luongo a remporté 367 matchs, maintenant un taux d’efficacité de ,919 et une moyenne de buts alloués de 2,51.
 
Il a décroché deux médailles d’or olympiques avec l’équipe canadienne, en 2010 comme partant et en 2014 à titre d’adjoint.
 
Markstrom a obtenu un seul gain en 12 affrontements dans la Ligue nationale cette année. Le Suédois de 24 ans a également disputé 29 rencontres dans la Ligue américaine.
 
Quant à Matthias, il a enfilé neuf buts et sept aides en 59 sorties cette saison. Le joueur de 26 ans a passé l’ensemble de sa carrière avec les Panthers, amassant 97 points en 312 matchs.