Photo : Étienne Marcoux Crédit : Agence QMI

 

LHJMQ

Armada-Drakkar : un prélude aux séries?

Publié | Mis à jour

Pour une dernière fois en saison régulière, l’Armada de Blainville-Boisbriand se frottera au Drakkar de Baie-Comeau mardi soir sur la Côte-Nord.

Cet affrontement pourrait être un prélude à un duel éliminatoire dans plusieurs semaines. Les deux équipes sont engagées dans une lutte à finir pour le sommet du classement général de la LHJMQ.

Sans erreur de parcours, elles pourraient très bien se retrouver en demi-finale comme ce fut le cas le printemps dernier.

Accusant un retard de trois points avec une partie en main sur ses prochains rivaux, l’Armada ne pourra se permettre de prolonger sa série de défaites à quatre lorsque la rondelle tombera sur la patinoire du centre Henry-Leonard.

«Ce sera un gros match. Nous avons besoin d’une victoire. Il ne faut pas regarder trop loin. Toutes les rencontres sont importantes d’ici la fin de la saison. Nos intentions sont au bon endroit», a noté l’entraîneur-chef Jean-François Houle, qui avait déploré les performances des siens lors du week-end passé.

Sa troupe aura fort à faire pour sortir des eaux troubles sur lesquelles elle navigue depuis une semaine.

Généralement très bruyants, les partisans du Drakkar ne ménagent pas leurs efforts lorsque l’Armada accoste sur la Côte-Nord depuis la mêlée générale survenue au quatrième duel de la demi-finale pendant la dernière danse printanière.

«On va nous attendre de pied ferme. Nous avons une bonne rivalité depuis l’an passé. C’est une équipe qui joue bien défensivement. Il faudra donner notre meilleur et retrouver notre éthique de travail. Nous avons travaillé sur notre exécution, notre positionnement et notre couverture défensive», a ajouté le pilote.

La formation des Basses-Laurentides a remporté les deux premiers rendez-vous disputés à Boisbriand avant de s’incliner au domicile du Drakkar au début janvier.

Trop de passagers

Houle avait déclaré après la défaite de 3-1 subie aux mains des Voltigeurs de Drummondville, samedi soir, qu’il y avait trop de passagers dans le bateau de l’Armada.

Limités par leurs adversaires à deux buts durant le récent week-end, les gros canons de la formation laurentienne devront sonner la charge face à une équipe qui voudra se forger une confortable avance pour empocher éventuellement le titre de la saison régulière.

Si Christopher Clapperton a monté son jeu d’un cran en récoltant huit points à ses quatre récentes sorties, il en est tout autrement de l’ailier Ryan Tesink.

L’espoir des Blues de St. Louis a réchauffé le banc dès la deuxième période face aux Voltigeurs en raison de deux pénalités d’indiscipline. Le vétéran semble se chercher, n’ayant empoché aucun point depuis le début février.

Toutefois, il n’a pas accompagné ses coéquipiers qui ont pris la route lundi matin. Marc-Olivier Roy et lui sont demeurés à Boisbriand pour des traitements. La direction a rappelé les attaquants Joël Caron et Yvan-Gabriel Mongo.

Chez l’Armada

À l’écart du jeu depuis une dizaine de jours, le joueur de centre Emil Aronsson s’approche d’un retour au jeu. Le Suédois souffrait d’une blessure à une cheville.

Le jeune gardien substitut Samuel Montembeault reviendra également sous peu. Son retour pourrait permettre à Étienne Marcoux d’avoir une soirée de repos méritée avant le dernier droit de la saison.