Photo : Les membres de l'équipe «Les Québécois». Crédit : Capture d'écran / TVA Sports

 

Soccer

Premier test pour «l'équipe du Québec»

Publié | Mis à jour

Officiellement, il n’existe pas d’équipe du Québec au soccer. Officieusement, c’est toutefois le cas, en quelque sorte.

Les 18 meilleurs joueurs de soccer de niveau senior dans la province se sont regroupés pour former l’équipe «Les Québécois». Ceux-ci prendront part à quelques compétitions internationales afin de promouvoir la culture québécoise dans le monde.

La formation a justement pris l'avion pour son premier test jeudi pour se diriger vers Marseille, en France, où elle prendra part au Tournoi international des peuples et des cultures du 23 au 29 juin. Elle affrontera alors notamment des équipes comme… celles du Tibet, de la Provence (en France) et du Kurdistan.

L’objectif principal des «Québécois» est d’obtenir une participation à la Coupe du monde soccer Viva 2014, une compétition qui réunit tous les peuples non reconnus par la FIFA.

«C’est certain que pour nous, c’est une fierté de représenter les 18 meilleurs joueurs de la section du Québec, a affirmé Vincent Cournoyer, un gardien de but qui a déjà été membre de l’Impact de Montréal et du Rouge et Or de l’Université Laval.

«Lors de nos compétitions, il y aura des peuples d’un peu partout dans le monde. Ce sera vraiment plaisant d’échanger avec ces gens-là.»

Mettre le Québec en évidence

L’idée est venue de Yannick St-Germain, le directeur. La formation est un organisme à but non lucratif.

«Nous jouerons du soccer sans avoir l’appui d’une fédération, mais si la Fédération de soccer du Québec veut prendre la relève par la suite, nous serions les plus heureux du monde d’avoir fait naître une telle idée», a mentionné St-Germain.

Ces joueurs veulent non seulement découvrir de nouvelles cultures, mais aurons également un petit orgueil comme c'est le cas pour chaque athlète.

«Il faudra préparer le groupe et tenter de mettre le Québec en évidence partout sur la planète, a soutenu un autre joueur, Kevin Cossette, qui a également déjà joué avec l’Impact. Nous voulons montrer que nous sommes capables d’être de bons joueurs et que nous sommes capables de compétitionner sur la scène internationale.

«Pendant notre voyage, il faudra tisser des liens entre nous, car nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de nous parler, a ajouté Reda Agourram. Nous avons hâte de représenter notre province et de bien faire dans ce tournoi à Marseille.»

(D’après un reportage de Corinne Jean)