Photo : Marco Schällibaum Crédit : Agence QMI

 

Impact

À TVA Sports : une revanche à prendre

Publié | Mis à jour

Même si ça fait deux mois, l’Impact de Montréal a encore frais en mémoire sa dernière visite à Kansas City et l’objectif est de ne pas répéter les mêmes erreurs ce soir.

Cet affrontement sera présenté dès 20h30 sur les ondes de la chaîne TVA Sports.

Surfant sur une vague de quatre victoires consécutives pour amorcer la saison, le onze montréalais s’était frappé le nez sur un Sporting en grande forme, qui l’avait emporté 2-0.

«Nous avons perdu notre premier match de la saison contre une équipe qui était très bonne ce soir-là», s’est souvenu Marco Schällibaum.

«Nous avons été moins bons, mais il faut dire qu’ils ont été très bien. Cela dit, chaque match commence à 0-0 et on va quand même faire quelque chose d’un peu différent que la dernière fois.»

L’enjeu du match de ce soir est intéressant puisque les deux équipes sont impliquées dans la course au premier rang.

L’Impact est deuxième avec 23 points, deux de moins que les Red Bulls de New York, et le Sporting est troisième avec 22 points.

Trop passifs

Selon Matteo Ferrari, la principale erreur de l’Impact, à la fin de mars, a été d’être trop passif en début de rencontre.

«Nous leur avons certainement laissé dicter l’allure du match, a-t-il insisté. Nous avons eu un mauvais départ et ils ont marqué tôt.

«Nous nous attendons à une équipe qui va jouer de la même façon que la dernière fois avec beaucoup de pression et de vitesse, mais nous le savons et nous ne voulons pas répéter les mêmes erreurs.»

Le défenseur italien a cependant tenu à préciser que l’Impact ne doit pas avoir de complexe face au Sporting.

«Ils ont une bonne équipe, mais en même temps, nous sommes en forme ces temps-ci.»

Il n’a pas tort puisqu’en incluant les matchs du Championnat canadien, l’Impact (4-2-4) n’a perdu que deux de ses dix dernières rencontres.

Deux gros morceaux

Sans dire que le Sporting sera affaibli, il devra néanmoins se débrouiller sans deux gros morceaux.

Le milieu de terrain Graham Suzi et le défenseur Matt Besler manqueront à l’appel puisqu’ils sont avec l’équipe nationale américaine qui se prépare à disputer la Gold Cup.

«Quand ces gars-là ne jouent pas, c’est une bonne chose, mais ils ont beaucoup de joueurs qui peuvent les remplacer.

«Ce sont des éléments-clés, mais leur absence ne va pas forcément changer leur façon de jouer. On ne peut se concentrer que sur deux joueurs.»

Entre deux chaises

Même si les choses vont généralement bien dans le monde de l’Impact, la défense est source d’inquiétude puisqu’elle cède plus fréquemment ces derniers temps.

«Nous devons être meilleurs en défense parce qu’au cours des derniers matchs, nous donnons beaucoup de buts et je n’aime pas ça», a insisté Ferrari, qui est un fier compétiteur.

Schällibaum avoue se sentir un peu entre l’arbre et l’écorce actuellement.

«Je suis entre deux chaises. On était très bien organisé en début de saison et on n’a pas pris beaucoup de buts, mais on n’a pas beaucoup marqué.

«Maintenant, on marque beaucoup, mais on prend aussi des buts derrière en défense.»

La brigade défensive et l’attaque seront mises à l’épreuve puisque le Sporting possède l’une des meilleures défensives de la MLS en plus d’être capable de marquer sur une base régulière.


Impact

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Donny Toia

L’Impact choisit Donny Toia

19 novembre

 

L’Impact de Montréal a utilisé le sixième choix du repêchage de dissolution du Chivas USA afin de mettre la main sur le défenseur Donny Toia.

Partager
Partager
Ignacio Piatti

Ignacio Piatti sous le bistouri

06 novembre

 

Le milieu de terrain de l’Impact de Montréal Ignacio Piatti devait subir une intervention chirurgicale mineure jeudi soir en Argentine.

Partager

Matt Jordan quitte l'Impact

04 novembre

 

Matt Jordan quitte l’Impact, lui qui occupera désormais le poste de directeur général du Dynamo de Houston, dans la Major League Soccer.

Partager

Ferrari ne reviendra pas en 2015

31 octobre

 

Moins d’une semaine après son ami Marco Di Vaio, qui a pris sa retraite, c’est au tour de Matteo Ferrari de quitter l’Impact de Montréal.

Partager