Patrick Roy

Photo : Patrick Roy Crédit : Agence QMI

 

LHJMQ

Roy dit au revoir aux Remparts

Publié | Mis à jour

C'est vêtu d'un polo à l'effigie des Remparts que Patrick Roy s'est présenté devant la presse à Québec, mercredi, moins de 24 heures après avoir rencontré les médias à titre d'entraîneur-chef de l'Avalanche du Colorado.

«C’est drôle comment 10 ans peuvent passer si vite», a dit d'entrée de jeu l'ancien gardien, qui a tenu à remercier toutes les personnes qui l'ont entouré au cours des dernières années, que ce soit les thérapeutes ou les employés de bureau.

À LIRE AUSSI : Tourigny adjoint de Roy

Malgré ses nouvelles fonctions, Roy demeurera propriétaire de l'équipe, avec laquelle il est impliqué depuis 16 ans, et une partie de son coeur risque de rester à Québec.

Il a d'ailleurs affirmé qu'il sera désormais le partisan no 1 de l'équipe. «C'est sûr que je vais les suivre avec beaucoup d'intérêt. Je pars pour vivre une nouvelle expérience, mais je vais garder contact avec les membres de l'organisation et je garde même mon bureau ici.»

Voyez le point de presse intégral : 1re partie | 2e partie

«Des joueurs extraordinaires ont porté l’uniforme des Remparts, mais toutes les personnes qui étaient près de moi ont été loyales et passionnées.»

Fier du travail accompli

«Je suis extrêmement fier de ce que nous avons accompli avec cette organisation. On voulait travailler avec des jeunes pour faire une différence dans leur vie, en faire de meilleurs citoyens, avec des valeurs qui pouvaient bien faire dans n’importe quel domaine par la suite», a souligné Roy.

Il a également levé son chapeau aux partisans et à leur implication avec l'équipe. Le fait de voir autant d'amateurs porter des chandails et des casquettes à l'effigie de son équipe représente bien l'attachement des gens de Québec aux Remparts, selon lui.

«C’est extraordinaire ce que nos partisans nous ont donné. Je me rappelle quand on espérait avoir 5000 partisans dans les estrades... Maintenant c'est beaucoup plus que ça. Je suis fier de ce qu'on a créé dans la ville.»

C'est l'une des raisons faisant en sorte que l'organisation n'est pas inquiète pour la suite.

«La progression ne s’est pas faite en un an. Rappelez-vous que les deux premières saisons de notre existence, on jouait au Peps de l’Université Laval. On est déménagés au Colisé lors du deuxième tour de notre deuxième saison et on a attiré une moyenne de 11 000 spectateurs, alors c’est là que tout a commencé», a précisé le copropriétaire des Remparts Jacques Tanguay.

Un retour à Québec... dans la LNH?

Est-ce que Roy laisse la porte ouverte à un retour à Québec, mais à titre d'entraîneur-chef de la LNH? Souriant lorsque la question lui a été posée, Roy n'a pas voulu répondre, puisqu'il ne s'agit que de spéculations.

Toutefois, il a réitéré qu'il souhaitait de tout coeur qu'une équipe de la LNH s'amène dans la Vieille-Capitale.

«C’est le souhait de la population et des partisans. Les gens en rêvent, mais dernièrement, j’ai pris une décision qui m’emmène au Colorado et je suis lié à l'Avalanche pour les quatre prochaines années.»

Roy quitte donc avec une valise remplie de belles expériences, ce qui l'aidera assurément dans sa nouvelle aventure.

«Peut-être que Patrick Roy a été bon pour les gens de Québec, mais les gens de Québec ont été bons pour moi», a-t-il conclu lors de son discours, avec un brin d'émotion dans la voix.


LHJMQ

Partager
Partager
Partager

Sanche s’amuse contre le Titan

23 novembre

 

Le petit attaquant de l’Armada de Blainville-Boisbriand Philippe Sanche s’est occupé du Titan d’Acadie-Bathurst, dimanche après-midi.

Partager

L’Océanic se ressaisit

23 novembre

 

Christopher Clapperton a réalisé un tour du chapeau, dimanche, et l’Océanic de Rimouski a submergé les Islanders de Charlottetown au compte de 8-2.

Partager
Partager
Partager

L’attaque des Cataractes explose

22 novembre

 

Les Cataractes de Shawinigan ont marqué deux buts au cours de chaque période, en route vers un triomphe de 6-1 contre les Wildcats de Moncton.

Partager

Cobbold met fin au match

22 novembre

 

Spenser Cobbold a inscrit le filet décisif en prolongation pour procurer un gain de 3-2 aux Islanders de Charlottetown aux dépens des Sea Dogs.

Partager
Partager
Partager
Partager