Danny Maciocia

Photo : Danny Maciocia Crédit : Agence QMI

 

Alouettes

«Je vais prendre l’appel» - Maciocia

Publié | Mis à jour

Avec la nomination de Marc Trestman à la tête des Bears de Chicago, les Alouettes de Montréal sont maintenant à la recherche d’un nouvel entraîneur-chef pour la prochaine saison.

Selon les propos tenus par le directeur général des Alouettes, Jim Popp, lors de l’annonce de l’embauche de Trestman mercredi matin, il aurait une vingtaine de candidats en vue.

Le premier qui pourrait lui venir en tête est le pilote actuel des Carabins de l’Université de Montréal, Danny Maciocia.

Rejoint par l’Agence QMI, le principal intéressé n’a pas nié qu’il aurait un intérêt si Popp communiquait avec lui.

«Je vais prendre l’appel si Jim Popp m’appelle, a déclaré Maciocia. Que ce soit aujourd’hui, demain, dans six mois ou dans deux ans, je vais répondre.

«Jim et moi avons travaillé 10 ans ensemble et on se connaît bien. Les Alouettes savent que je suis toujours là pour eux, que ce soit pour des informations sur nos joueurs chez les Carabins ou toute autre chose.»

Bruno Heppell : Qui succédera à Trestman?

Plusieurs aspects jouent en faveur de Maciocia comme un candidat potentiel pour les Alouettes. Tout d’abord, il a une expérience de 14 ans dans la Ligue canadienne de football durant lesquels il a remporté deux coupes Grey. Le Montréalais a notamment été entraîneur-chef des Eskimos d’Edmonton pendant quatre campagnes.

Sans oublier que son bon ami Noel Thorpe occupera le poste de coordonnateur défensif chez les Alouettes en 2013.

«J’ai déjà réalisé mon rêve de diriger dans la LCF et de gagner la coupe Grey, a-t-il souligné. Après mon congédiement avec les Eskimos, j’ai eu d’autres opportunités de diriger dans la LCF, mais je les ai refusées, car je voulais avoir une meilleure qualité de vie. Je l’ai actuellement avec les Carabins.»

Maciocia n’aimerait-il pas réaliser un autre rêve comme Montréalais et de diriger l’équipe de sa ville natale?

«C’était un objectif quand j’ai fait le saut dans la LCF. Quand j’ai quitté Montréal, j’ai pu réaliser le rêve de diriger une équipe à Edmonton, qui est l’équivalent de diriger les Canadiens de Montréal.»

Des candidats à l’interne

Selon Maciocia, il ne serait pas surprenant que les Alouettes se tournent vers le coordonnateur défensif Thorpe ou le coordonnateur offensif Pat Meyer pour devenir le nouvel entraîneur des Moineaux.

«Il n’y a pas de doute que Noel pourrait être un bon candidat et en plus, ça fait partie de ses objectifs de carrière», a admis Maciocia.

Parmi les autres entraîneurs québécois qui pourraient être considérés, il y a l’entraîneur-chef du Rouge et Or de Laval, Glenn Constantin, et le coordonnateur offensif des Lions de la Colombie-Britannique, Jacques Chapdelaine. Ils ont les bons outils pour devenir un entraîneur-chef dans la LCF.

Comme c’est son habitude, le directeur général Popp pourrait aussi jeter son dévolu sur un candidat provenant de la NCAA ou même de la NFL.

Au cours des dernières semaines, il y a eu beaucoup de mouvement de personnel dans ces deux circuits et plusieurs bons entraîneurs sont toujours disponibles.


Alouettes

Partager
Partager

Deux équipes au parcours similaire

22 novembre

 

On retrouvera deux équipes qui ont eu des parcours qui se ressemblent beaucoup jusqu’à maintenant, dimanche après-midi au Field Tim Hortons.

Partager

Crompton dans sa bulle

21 novembre

 

À l’aube d’un match important, certains athlètes sont d’un calme olympien et rien ne semble pouvoir les ébranler. C’est le cas de Jonathan Crompton.

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager