Photo : Michel Therrien et Marc Bergevin Crédit : Agence QMI

 

Sports divers

Top 10 : événements sportifs de 2012

Publié | Mis à jour

L'année 2012 a été ponctuée de plusieurs événements marquants pour les amateurs de sports du monde entier. Voici ceux qui ont particulièrement touché les Québécois.

Grand ménage chez le Canadien

Le Canadien de Montréal a terminé au 15e et dernier rang de l’association de l’Est de la Ligue nationale de hockey, ce qui a entraîné les sorties successives de l’entraîneur-chef Jacques Martin et du directeur général Pierre Gauthier. Au terme d’un long processus auquel a participé Serge Savard, c’est Marc Bergevin qui a été choisi pour devenir, le 2 mai dernier, le 17e directeur général de l’histoire de l’équipe. Il a lui-même remplacé Randy Cunneyworth, qui agissait par intérim à la barre du Canadien, par Michel Therrien. L’avenir ne peut qu’être meilleur pour le Tricolore, qui a profité de ses mauvais résultats pour repêcher l’attaquant Alex Galchenyuk au troisième rang au total.

Le décès de Gary Carter

Le Québec tout entier a versé une larme le 16 février alors que l’ancien receveur des Expos de Montréal Gary Carter s’est éteint à l’âge de 57 ans. Au terme d’une longue bataille contre le cancer, le «Kid» a rendu l'âme dans un hôpital situé à proximité de son domicile de West Palm Beach. Plus tard cette année, il a été annoncé qu’une rue et un stade seront renommés à Montréal afin de rendre hommage au défunt joueur de baseball.  En avril, le décès du hockeyeur Émile «Butch» Bouchard a aussi marqué les amateurs de sports.

Jeux olympiques de Londres

Les Jeux olympiques de Londres ont eu lieu du 27 juillet au 12 août. Le Canada a conclu l’événement avec un total de 18 médailles, dont une seule en or, celle de Rosannagh MacLennan, au trampoline. L’équipe canadienne féminine de soccer a enflammé le pays pour finalement remporter la médaille de bronze. Au Québec, le judoka Antoine Valois-Fortier a récolté le bronze. Les plongeuses Émilie Heymans et Jennifer Abel ont terminé troisièmes au trois mètres, tout comme Meaghan Benfeito et Roseline Filion à la tour. Sur la scène internationale, le Jamaïcain Usain Bolt a récolté trois médailles d’or (au 100 mètres, au 200 mètres et au relais 4X100 mètres) tandis que le nageur Michael Phelps a porté à 22 son total de médailles olympiques, un record.

Armstrong perd ses titres

Lance Armstrong a été officiellement rayé du palmarès du Tour de France par l'Union cycliste internationale, perdant ainsi ses sept titres. Cette décision rendue le 22 octobre fait suite aux accusations de dopage à son endroit. À la suite de certaines confidences de ses anciens coéquipiers, Armstrong est vu comme un tricheur. Au lieu de tenter de prouver son innocence, le cycliste américain a préfère ne pas se battre, perdant ainsi des commanditaires et quittant la Fondation Livestrong. Sur une note plus positive, le cycliste canadien Ryder Hesjedal a aussi fait parler de lui en remportant le Giro d’Italie, en mai.

Lock-out dans la LNH

La convention collective entre joueurs et propriétaires de la LNH a pris fin le 16 septembre 2012. La ligue a ainsi décrété un lock-out qui a ensuite donné lieu à des négociations entre les dirigeants de la LNH et l’Association des joueurs. Des médiateurs ont même été nommés, le 26 novembre, dans le but de faire progresser le dossier.

Red Bull Stratos

L'exploit du parachutiste autrichien Felix Baumgartner est ahurissant. Il est devenu, le 14 octobre 2012, l'homme étant monté le plus haut à bord d'un ballon, atteignant une altitude de plus de 39 000 mètres. De cette hauteur, il s'est lancé dans le vide pour réaliser une chute libre d'environ 4:20 min. Des images qui ont fait le tour du monde…

Le retour de GSP

Georges St-Pierre a subi une bonne frousse contre Carlos Condit, le 17 novembre, mais il a démontré du cœur au ventre et un instinct de survie pour remporter le duel devant 17 249 spectateurs entassés au Centre Bell. Remis d’une chirurgie anatomique au genou droit, «GSP» effectuait alors un retour dans l’octogone après 19 mois d’absence.

L’Impact en MLS

L’Impact de Montréal a effectué ses débuts dans la Major League Soccer en 2012. Après un premier match disputé à Vancouver, le club montréalais a reçu la visite du Fire de Chicago, le 17 mars, devant 58 912 spectateurs rassemblés au Stade olympique. Davy Arnaud a alors réussi le premier but de l’équipe dans un verdict nul de 1-1. Le Stade Saputo a accueilli l’Impact dès le mois de juin. Une fiche de 12-16-6 a été enregistrée au terme de cette saison inaugurale. À la surprise générale, l’entraîneur-chef Jesse Marsch a ensuite quitté l’organisation.

La défaite de Bute

Plusieurs s’attendaient à un grand combat entre Lucian Bute et Carl Froch, le 26 mai, à Nottingham. Or, le Québécois d’origine roumaine n’a pas su démontrer qu’il méritait sa place parmi les meilleurs de la planète chez les super-moyens. Dominé, il a perdu son titre de l’IBF quand l’arbitre a arrêté le combat au cinquième round. Depuis, Bute a vaincu le Russe Denis Grachev, en novembre, au Centre Bell. Le gain par décision unanime a toutefois été difficile.

Sakic au Temple de la renommée

Ancienne gloire des Nordiques de Québec, l’attaquant Joe Sakic a été admis au Temple de la renommée du hockey, le 12 novembre, en même temps que Mats Sundin. Pendant son discours, Sakic a rendu hommage à la population de Québec. Cet épisode survient alors qu’un possible retour de la LNH à Québec a encore fait jaser en 2012 pendant que la saga des Coyotes de Phoenix s’est poursuivie.

Ont aussi marqué l’actualité sportive : le passage de Peyton Manning aux Broncos, le scandale de Penn State, la domination de Mikaël Kingsbury, la coupe Stanley remportée par les Kings, la coupe Memorial aux Cataractes de Shawinigan, la Triple couronne de Miguel Cabrera, la coupe Grey soulevée par les Argonauts et la coupe Vanier obtenue par le Rouge et Or de l’Université Laval…


Sports divers

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager