Photo : Mario Lemieux Crédit : Agence QMI

 

Sports divers

Cinq buts de cinq façons différentes pour Lemieux

Publié | Mis à jour

Le 31 décembre 1988, Mario Lemieux a montré à la planète hockey qu’il pouvait marquer de toutes les façons.

Le Québécois réalisait un exploit qui allait marquer l’histoire de la LNH, alors qu’il marquait ses cinq buts «de cinq façons différentes» dans une victoire de 8-6 des Penguins de Pittsburgh contre les Devils du New Jersey.

Lemieux avait participé à tous les buts de son équipe, avec cinq buts et trois aides. Cependant, il a surtout retenu l’attention pour la façon dont il a marqué ses buts.

Il avait réussi des buts en avantage numérique, en désavantage numérique, à cinq contre cinq, sur un lancer de punition et dans un filet désert. Il était le premier et demeure toujours le seul joueur de l’histoire de la Ligue nationale de hockey à avoir réalisé un pareil exploit.

Lemieux égalisait ainsi son record personnel pour le nombre de points dans un seul match, avec huit. Il allait aussi obtenir cinq buts et trois aides lors de la même saison 1988-1989, lors des séries éliminatoires contre les Flyers de Philadelphie.

Il avait ainsi égalé la marque de la LNH pour les buts et points lors d’un match des séries et battu le record pour le nombre de buts dans une période d’une rencontre des éliminatoires, avec quatre.

Il était le dernier joueur de l’histoire de la ligue à avoir obtenu huit points dans un match avant que Sam Gagner fasse la même chose avec les Oilers d’Edmonton contre les Blackhawks de Chicago, en février dernier.

Une saison de rêve

Lemieux allait éventuellement connaître la meilleure saison de sa carrière, en 1988-1989. Il allait inscrire 85 buts et 114 aides pour 199 points en 76 matchs. Il s'agit de la cinquième plus grand nombre de points dans une seule saison, alors que les quatre autres meilleures récoltes de points ont été l'oeuvre de Wayne Gretzky.

«Le Magnifique» allait malheureusement être victime de plusieurs blessure par la suite, même s'il demeurait exceptionnel au fil des saisons. Il n'allait atteindre 76 matchs dans une saison qu'une seule fois par la suite, en 1996-1997.

Voyez par vous–mêmes la performance de Lemieux :