Photo : Russ Anber Crédit : Agence QMI

 

Boxe

Anber souhaite un combat Bute-Pascal

Publié | Mis à jour

Pour clore 2012, quoi de mieux que l'avis du fin connaisseur et homme à tout faire du noble art, Russ Anber.

Voici donc les faits marquants de l'année selon l'entraîneur, soigneur et analyste de boxe montréalais.

Marquez, l'incontournable

Le Mexicain Juan Manuel Marquez a réussi un véritable coup d'éclat le 8 décembre à Las Vegas lorsqu'il a passé le K.-O. au Philippin Manny Pacquiao, au sixième round.

La performance de Marquez, en plus de l'avoir mené à être considéré le boxeur de l'année, mérite aussi d'être soulignée autant à titre de combat de l'année ainsi que pour le K.-O. de l'année, selon Anber.

«On parle de deux grands, deux superstars de la boxe. Or, il est rare de voir autant d'intensité et d'électricité dans un combat de cette envergure, a-t-il expliqué. Et il y avait de tout dans ce duel: des chutes au tapis, Marquez était coupé et Pacquiao était en avance aux points avant le K.-O.»

«De plus, après trois batailles serrées entre les deux, le K.-O. n'a laissé aucun doute cette fois-ci, a-t-il ajouté. C'est également bien rare de voir un choc entre deux champions se terminer par un knockout d'un seul coup de poing. De mémoire, la dernière fois que c'était arrivé, Thomas Hearns avait terrassé Roberto Duran (en 1984)!»

Russ Anber a aussi retenu, outre le face-à-face Marquez-Pacquiao 4, la violente bagarre entre Brandon Rios et Mike Alvarado, ainsi que le K.-O. de Deontay Wilder face à Kelvin Price, comme moments spectaculaires en 2012.

À titre de round de l'année, le propriétaire du gymnase montréalais Ring 83 et de la compagnie «Rival» voit le 12e assaut du choc de championnat du monde The Ring et WBC des moyens entre l'Argentin Sergio Martinez et Julio Cesar Chavez fils, disputé le 15 septembre à Las Vegas, éclipser la compétition.

Défaite de Bute, surprise de l'année

Le décevant revers du Montréalais Lucian Bute, complètement démoli par l'Anglais Carl Froch, le 26 mai à Nottingham, a été le moment le plus surprenant de l'année pour Russ Anber.

«Je me promenais sur la rue à Nottingham et j'ai fait un arrêt dans un commerce de pari. Pour 10 livres anglaises, tu en gagnais 150 si Froch gagnait par K.-O., ça donne une idée de la surprise!», s'est-il rappelé.

L'exploit de Décarie

Sur la scène québécoise, la performance la plus frappante a été celle réalisée par le mi-moyen lavallois Antonin Décarie.

Le 29 septembre au Connecticut, sur les ondes du réseau HBO, le poulain de Marc Ramsay a inhalé l'espoir américain Alex Perez, en route vers un spectaculaire gain par T.-K.-O. au sixième round.

Il a du même coup redoré le blason de la boxe québécoise aux yeux des Américains et racheté la contre-performance de Joachim Alcine, battu en moins d'un round contre Matthew Macklin, sur la chaîne HBO.

«C'est le fait saillant local de l'année, même si ça a eu lieu aux États-Unis, a mentionné Anber. C'est un gros exploit: il a dominé et assommé un gars invaincu, sur HBO, à la dernière minute.»

Pascal-Bute, svp

Pour 2013, Russ Anber espère un affrontement local de haut niveau en Lucian Bute face à Jean Pascal.

«Il faut que ça soit fait pour que Montréal soit toujours considéré comme ville de boxe, a-t-il avancé. Je ne sais pas quand ce sera fait, mais ça aurait dû être conclu quand les deux étaient champions.»


Boxe

Alvarez respecte la limite

hier à 19h48

 

Eleider Alvarez a fait le poids en prévision de son combat de samedi à Monte-Carlo contre Ryno Liebenberg.

Partager
Partager
Jean Pascal

GYM trouve Pascal ingrat

22 octobre

 

Le promoteur trouve que son ex-poulain aurait pu se passer de publier une photo arrogante sur les médias sociaux.

Partager

Agression d'un arbitre : le boxeur banni

22 octobre

 

Le boxeur croate Vido Loncar, qui a rivé un arbitre de coups après qu’il ait arrêté son combat contre Algirdas Baniulis, a été banni à vie de la boxe.

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Partager